Une histoire et des théories du design / Frédérique Entrialgo

Une histoire et des théories du design
Support de cours 2è et 3è années.

Cette partie du site permet d’accéder aux grands repères qui jalonnent un cours actuellement dispensé à l’ESADMM aux étudiants design de 2è et 3è années. Il ne se substitue pas, bien évidemment, au cours vivant, pendant lequel certaines notions sont approfondies en fonction du travail et de l’intérêt des étudiants ainsi que de l’actualité.

Son déroulé est calqué sur le rythme des séances à l’année, agrémenté de documents et sujets d’approfondissement.

Quelques explications sur le titre :

Une histoire, parce qu’il ne peut y en avoir qu’une, et que celle qui suit est une proposition, alimentée de connaissances et intérêts personnels, de choix et de partis-pris définis dans un contexte et selon un point de vue spécifique.
Des théories parce que ce cours ne les convoque pas de manière exhaustive et qu’il ne constitue pas in fine une théorie du design.

Objectifs et évaluation

Si l’objectif d’un cours de ce type est toujours d’acquérir des connaissances, d’alimenter sa base de données personnelles de faits, d’images et de formes, d’auteurs, de notions théoriques et historiques, cela ne constitue pas pour autant son objectif premier. Il existe aujourd’hui suffisamment de moyens d’accès à la connaissance pour améliorer sa culture générale ou spécifique sur un sujet donné qui ne font plus de l’enseignant la référence unique et autoritaire d’un savoir.
En revanche, certains jalons sont indispensables pour mener à bien des études en design et ce cours est construit pour donner aux étudiants une culture commune et partagée fondamentale à partir de laquelle ils pourront se construire une culture spécifique et mieux contribuer aux débats qui animent les séances d’atelier et le monde du design.
D’autre part, et ceci est le plus important, chacune des connaissances acquises ne vaudra que par la capacité de l’étudiant à s’en saisir dans sa pratique du projet qui exige, d’une part de savoir manipuler des idées, plutôt que de les retranscrire, à prendre de la distance afin de développer un regard critique dans le but de délimiter un positionnement personnel précis et argumenté au sein du champ du design, et d’autre part à comprendre comment et pourquoi s’écrivent l’histoire et les théories du design, l’importance du contexte et l’inopérance de la forme pour elle-même.
Enfin et en conséquence de ce qui vient d’être dit, ses modalités d’évaluation ne viennent pas sanctionner l’acquisition brute de telle ou telle connaissance, mais, à partir de la lecture d’écrits de designers, mettent les étudiants à l’épreuve de construire un discours personnel sous forme d’un recueil de chroniques, alimentée par un regard et un positionnement de designer qu’il conviendra de rédiger et d’affiner tout au long de l’année.

 

05calendrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *