Visites d’expositions : « La belle vie numérique ! »

Fondation EDF, Paris
« La belle vie numérique ! »
17 novembre 2017 – 18 mars 2018

Commissaire : Fabrice Bousteau
Coordination artistique et scénographie
Lef Kazouka, coordination et scénographie
Nadège Lécuyer, contenu artistique
Jean-Baptiste Lepeltier, design pour la Société Molle, Paris
Graphisme et signalétique : Prototype, Paris
Conception lumière : Jean-François Touchard
Construction : Le Monde du Décor

Exposition « physique » qui se poursuit en ligne, exposition virtuelle par LaTurbo Avedon (turboavedon.com), sur Instagram avec Amalia Ulman (instagram.com/amaliaulman), sur le compte Instagram de la Fondation EDF, avec Encoreunestp (instagram.com/encoreunestp) et NOTITWEETY

Collecte des adresses mail via un concours pour gagner le catalogue de l’exposition.

Visite Ronan Kerdreux
Une exposition fort bien organisée, comme souvent à la Fondation EDF, une approche avec un peu de recul sur les questions numériques et la manière dont elles ont fait irruption à la fois dans notre vie et dans le monde de l’art. Cela autorise un panorama assez lâche et de ce fait avec des surprises et bien-sûr des regrets, mais c’est plus que normal avec une telle ouverture au départ.
Bien que je n’ai pas vraiment compris les deux parcours, annoncés comme coloré et sensible, la promenade est agréable et les œuvres accrochées respirent sans se nuire malgré la relative exiguïté de l’espace. L’installation de Marie-Julie Bourgeois composée de ciels saisis sur des webcam autour du globe est assez fascinante à mon avis.

Graphisme des « têtes de chapitre » – Image à droite Sériès et Sériès
Etiquette questions posées par le travail ou les travaux d’un auteur, ici Sériès et Sériès
Disposition articulant photo toute hauteur et écran. Ces dispositions rapprochant une image imprimée et un écran (luminescent par définition) pose toujours des questions d’adaptation de l’oeil
Espace central de l’exposition, de double hauteur et qui sert de rotule d’orientation et d’espace pour se retrouver lors d’une visite où le groupe se disperse
Dans l’espace central, installation de Marie-Julie Bourgeois
Espace au sous-sol, traitant d’une question thématique
Couloir coloré au sous-sol (un des deux parcours proposé est un parcours coloré)
Premier étage : traitement graphique d’un thème
Espace consacré au travail de Matteo Nasini
Idem
Idem
Guides du visiteur avec deux hypothèses de parcours
Idem verso

>>> retour vers l’article muséographie
>>> vers l’article suivant Visites d’expositions « Rétrospective Tadao Ando », Centre Georges Pompidou, Paris, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *