Libération des moeurs et consommation

1956-Richard Hamilton : « Just what is it that makes our today’s homes so different, so appealing ? »
Intervenant: Ronan Kerdreux

1956-interiors-petit

En 1952, des artistes réfléchissent sur l’environnement quotidien comme source de travail esthétique dans le cadre de l’Independant group (Eduardo Paolozzi, Richard Hamilton, les architectes Alison et Peter Smithson, un historien d’art Reyner Banham…). Les discussions concernent les techniques artistiques appliquées à l’industrie, les formes de culture populaire science-fiction, roman noir, musique, mode, publicité, cinéma.

On considère généralement que ce petit collage de Richard Hamilton représente la première apparition du mot « pop » ensuite développé dans le terme « pop-art » par le critique Lawrence Alloway.
Mais le mot pop avait déjà été utilisé par Eduardo Paolozzi dans son collage « I was a Rich Man’s Plaything » (J’étais le jouet d’un homme riche) en 1947.

Image et sources : site http://boomer-cafe.net consulté en déc 2007

_______________________________________

1947-Eduardo Paolozzi : « I was a Rich Man’s Plaything »
Intervenant: Ronan Kerdreux

1947-Paolozzi-Rich-man-petit

Ce collage reprend certains symboles de la culture de masse américaine et pose les fondements de l’iconographie pop : les magazines populaires, la pin-up ou cover girl, des marques publicitaires, une forme de modernité mécanique… Par la suite, la place prépondérante reviendra en outre aux outils de communication, télévision, cinéma, radio…

Image et source : site http://boomer-cafe.net consulté en déc 2007

_____________________________________

1966-William Klein : « qui êtes-vous, Polly Magoo ? »
Intervenant: Ronan Kerdreux

1955-Polly-Magoo-affiche

Image : copyright William Klein
www.centrepompidou.fr consulté en déc 2007

« …William Klein…ancien collaborateur du magazine « Vogue », friand de décors naturels et urbains et pionnier de l’usage du grand-angle et des longues focales…, décide au début des années 1960, après avoir tourné un court-métrage, de troquer durablement ses boîtiers contre une caméra. L’inclassable Qui êtes-vous, Polly Maggoo ?, « Prix Jean Vigo » 1967, est sa première oeuvre de fiction. …Le film s’amuse, bien sûr, à caricaturer la haute couture mais aussi la télévision tout en captant l’air, pas encore insurrectionnel, du temps. »
www.dvdtoile.com consulté en déc 2007
___________________________________________

1967-Roger Vadim : « Barbarella »
Intervenant: Ronan Kerdreux

affiche-Barbarella-1967-3petit

Barbarella
1967 – France/Italie – Fantastique/Aventures – 1h38
Réalisation : Roger Vadim, avec : Jane Fonda (Barbarella), John Phillip Law (l’ange Pygar), Anita Pallenberg (le Grand Tyran), Milo O’Shea (Durand Durand / le maître des clés), Marcel Marceau (Professeur Ping)
En l’an 4000, Barbarella doit retrouver Durand-Durand, un savant perdu, disparu depuis plusieurs années, inventeur de l’arme absolue qu’il avait l’intention de vendre à une planète ennemie.
Film d’après le personnage de bande dessinée de Jean-Claude Forest. Un symbole kitsch des années 60, qui réunit décors futuristes et une image de la femme à la fois image soumise et symbole sexuel.

Image sur www.cinemotions.com/ consulté en déc 2007

__________________________________________

1967-Martin Sharp et Bob Whitaker
Intervenant: Ronan Kerdreux
CreamDisraeli

CreamDisraeli

Martin Sharp, design et Bob Whitaker, photographie : pochette du disque « Disraéli gears » groupe Cream (Eric Clapton, Jack Bruce, Ginger Baker, Pete Brown)

Image sur le site www.areyouexperienced.fr/ consulté en déc 2007

_______________________________________________
Evelyne Axell (Evelyne Devaux dite) – 1935-1972
Intervenant: Ronan Kerdreux

1970-la cible-axell

Evelyne Axell occupe un place particulière dans l’histoire du pop-art. Contemporaine de ce mouvement (ses peintures se situent entre 1964 et 1972), elle l’explore, l’alimente, mais son travail ne se résume pas à cela seulement. Elle me semble un symbole, peut-être douloureux du fait de sa mort précoce, de son époque. Elle bouscule beaucoup les traditions bourgeoises de son enfance à Namur (Belgique), refuse la place réservée aux femmes. Elle est actrice, peintre (un temps élève de Magritte), engagée politiquement à certaines périodes de sa vie. Femme, elle accompagne une révolution féminine et sexuelle, parle d’érotisme et le met en scène, du plaisir. Peintre, elle expérimente des techniques et matériaux modernes, souvent issus du monde industriel, peinture à l’émail de voitures, utilisation de matières plastiques (Clartex, Plexiglass, Formica…), fourrure synthétique…

« La recherche du bonheur sexuel ignore désormais les tabous de la clandestinité. L’érotisme comme l’art a changé de perspectives : de l’esthétique à l’éthique. La vérité du plaisir, fondement absolu du langage érotique est à la base d’une moralité nouvelle : non au rite secret, oui à la communication de masse. »
Pierre Restany

Bibliographie : « Axell, du viol d’Ingres au retour de Tarzan », ouvrage collectif (Bernard Ceysson, Jean Dypréau, Pierre Restany, Dominique Rolin, Marcel Moreau et Jean Antoine) réalisé à l’occasion d’une exposition du même titre au musée d’art Roger Quillot (Clermont Ferrand), sous la direction de Nathalie Roux – Iac éditions, 2006.
Site : www.evelyne-axell.com/

image sur le site www.artmag.com/ consulté en février 2008
_______________________________________________

1959-60-Verner Panton : chaise – Editeur Vitra
Intervenant: Ronan Kerdreux

1959-60-Panton-chair-classic-petit

Chaise dite Panton : une des icones du design, autant par sa longévité que comme contre-exemple de la cohérence entre formes et matériaux mis en oeuvre (ce siège fut successivement réalisé en quatre matériaux différents).
Les premiers prototypes sont réalisés en collaboration avec Vitra dans les
années 60, la Panton Chair fut fabriqué en série à partir de 1967. La Panton Chair Classic est fabriqué en mousse synthétique rigide et a une surface laquée.
C’est aussi un symbole des années 60 et 70, extrèement utilisée comme image de cette modernité là, et le cultissime streap-tease d’Amanda Lear, sagement intitulé « comment se déhabiller devant son mari ».

Image sur le site www.vitra.com consulté en déc 2007

Amanda Lear Panton Chair

____________________________________________

1970-Verner Panton : « visiona 2 »
Intervenant: Ronan Kerdreux

1970-Visiona2-b-petit

Visiona est une exposition dont deux éditions ont eu lieu (à ma connaissance) en 1969 et 1970, organisée par la firme Bayer AG (santé, agrochimie et matériaux haute performances) à Kôln (Cologne – Allemagne) dans le cadre de la foire du meuble. L’objectif : réfléchir à de nouvelles manières d’habiter, avec prototypes de meubles et d’espaces, en utilisant des matériaux mis au point par la firme Bayer. Expositions accompagnées d’évènements, réceptions sur des bateaux descendant le Rhin par exemple. Plusieurs designers ont participé à ces projets, Joe Colombo ou Verner Panton qui a déjà réalisé plusieurs espaces dont le célèbre « living tower » en 1966, ou cette version de « fantasy landscape » pour Visiona 2 en 1970. Image sur le site www.liceus.com/ consulté en déc 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *