Design et écologie

Design et écologie, respect de l’environnement, recyclage…
Intervenant: Ronan Kerdreux

Les chocs pétroliers des années 70 annoncent le glas de l’augmentation de la consommation d’énergie continue depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ils portent également le deuil d’une expansion économique infinie, d’un progrès technique forcément synonyme de bonheur, du mythe de l’emploi pour tous, autant d’éléments économiques et psychologiques qui ont guidé les années fastes de l’après-guerre (les trente glorieuses) jusqu’au milieu des années 70.
Le design, suivant en cela les mouvements de découverte des inconvénients du tout-voiture (les voies sur berge à Paris sous la présidence de Georges Pompidou par exemple), de la pollution, se préoccupe dans les années 80 et plus encore dans les années 90 d’écologie, de respect de l’environnement (quelquefois du consommateur), de recyclage.
Cela se développera jusqu’à l’avènement du développement durable et du commerce équitable omniprésentes aux milieu des années 2000 (« Grenelle » de l’environnement par exemple en 2007).

________________________________________

Philippe Starck et La Redoute : « Good good’s », fin des années 90
Intervenant: Ronan Kerdreux

Philippe Starck, avec la tentative avortée de Good good’s (La Redoute) inaugure la question essentielle liée à l’éthique du consommateur : bons produits, honnêtes, pas de viande ni de dérivés animaux, lien familial… Le catalogue de vente par correspondance n’est pas sans influences new-age sur le plan graphique.
Ce projet précurseur mais sans suite commerciale arrive sans doute un peu tôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *